Garrot à œil d'or


Nom scientifique : Bucephala clangula
Famille : anatidés
Taille : 46 cm
Envergure : 62 à 77 cm
Poids : mâle, 820-150 gr ; femelle, 600-900 grammes
Âge maximum : 17 ans
Taux de survie : 63 %


Aspect

Le Garrot à œil d'or est un canard plongeur trapu. Son bec est petit et triangulaire. Il a une grosse tête ronde légèrement triangulaire et un cou assez court. La tête du mâle a des reflets métalliques verts avec une tache circulaire blanche entre le bec et les yeux jaune brillant. La tête de la femelle a la même forme que celle du mâle, mais de couleur brun chocolat. L'extrémité du bec de la femelle est jaune. La poitrine et les flancs du mâle nuptial sont noir et blanc. En éclipse, son plumage est semblable à la femelle de couleur gris-brun. En vol, les deux sexes ont une tache blanche sur les ailes. Nettement plus petit que le Colvert, il est facilement reconnaissable à la forme caractéristique de la tête chez les deux sexes et aux taches blanches des ailes sur l'oiseau en vol.

Photographie François Mauer

Comportement

Cet oiseau farouche s'observe généralement en couples ou petits groupes, parfois mêlés d'autres canards. Il est moins grégaire que la plupart des autres canards plongeurs. Lorsqu'il nage, il est profondément enfoncé dans l'eau et c'est le meilleur plongeur du groupe, car il s'éloigne plus en mer que les autres espèces. Son vol très rapide produit un sifflement aigu mais mélodieux. La parade du mâle est très caractéristique. Dès les premiers beaux jours, il renverse la tête vers l'arrière en étirant le cou, bec levé, en battant de temps à autre l'eau avec leurs pattes.

Habitat

Canard nichant typiquement sur les lacs, les étangs et les cours d'eau lents. En hiver, il est présent surtout sur les eaux côtières.

Aire de répartition

En Europe, il niche dans les régions septentrionales (Scandinavie et nord de la Russie). Il hiverne en petit nombre plus au Sud. En France, on observe de nombreux hivernants sur les côtes comme sur les lacs et les cours d'eau à l'intérieur des terres, principalement dans la moitié nord de la France.


Légende de la carte

Reproduction

Période de nidification : de fin mars à juin.
Nombre de couvaisons : une couvée.
Nombre d'œufs : 8 à 11 œufs vert bleuâtre.
Incubation : 29 à 30 jours, femelle.

Nid : Construit par la femelle dans un trou d'arbre ou dans un ancien nid de Pic noir. La cavité est garnie de duvet de la femelle.

Type de nichoir : utilise quelquefois les nichoirs.
Jeunes : la femelle couve et élève seule les jeunes qui sont nidifuges. Les poussins venant de naître se laissent tomber au sol.
Envol : 57 à 66 jours, femelle.
Emancipation : ?
Plumage juvénile : 3 mois.
Première nidification : 2 ans.

Migration

Surtout migrateur. Beaucoup d'oiseaux traversent la mer Baltique pour hiverner vers le sud et l'ouest.

Voix

Oiseau généralement silencieux, sauf au printemps pendant les parades. Le mâle émet alors un ressemblant à un piaillement. En vol, la femelle émet des cris rauques et forts.

Nourriture naturelle

Surtout des petits animaux : larves d'insectes, petits poissons mollusques ou petits crustacés.

Etat des populations

Il est bien représenté, l'hiver, en Europe occidentale. Hivernage annuel en France de 3 000 individus.

 
Album de l'oiseau libre
 
Album du paléarctique
 
Ultérieurement

Dernière mise à jour : 20/06/09


Le monde de l'ornithologie
Ornithologie et formation


Cartes et dessins d'oiseaux d'après : Les oiseaux d'Europe - Ed Delachaux et Niestlé

L'oiseau libre | Annuaire | Album | Oiseaux d'Europe | Refuges pour oiseaux | Condition animale | Partenaires | Crédits photographiques | Infos site