Faucon pèlerin


Nom scientifique : Falco peregrinus
Famille : falconidés
Taille : mâle, 40 cm ; femelle, 46 cm
Envergure : mâle 89 à 100 cm, femelle 104 à 113 cm
Poids : mâle 600 à 750 grammes ; femelle 900 à 1300 grammes
Âge maximum : 16 ans
Taux de survie : %


Aspect

Rapace fortement charpenté à large poitrine, le Faucon pèlerin est un oiseau au dos gris ardoisé et au dessous blanchâtre strié de noir. Ses joues blanches, marquées par une moustache noire, sont visibles à grande distance. Ses ailes, larges à la base, sont longues et pointues et sa queue est courte. Les immatures ont le dessus brun sombre et leur poitrine jaune-brun est fortement rayée. Il existe une nette différence de taille entre les deux sexes, car la femelle est jusqu'à 1/3 plus grande que le mâle (tiercelet).

Photographie Hervé Michel - Oiseaux-nature.com

Comportement

Le Faucon pèlerin est l'un des plus efficaces chasseurs volant. Il capture ses proies en l'air après une poursuite horizontale ou en exécutant des piqués vertigineux de plusieurs centaines de mètres, ailes repliées. Son corps ramassé, ses ailes pointues et sa courte queue lui permettent de voler à très grande vitesse. À la vue d'une proie, les coups d'ailes deviennent bien plus décidés et la vitesse bien plus élevée. Lorsqu'il attaque ses proies en piqué, il peut atteindre 180 km/h. Son vol rapide et puissant, avec des battements rapides, est occasionnellement interrompu par des planées. Oiseau généralement solitaire, il se perche souvent sur une pierre ou un pieu en terrain découvert.

Habitat

Le faucon pèlerin se rencontre dans les montagnes, les falaises côtières ou de l'intérieur, les villes, dans la campagne cultivée et également dans les forêts clairsemées. Il niche sur les falaises abruptes, à proximité de ses proies de prédilection : les pigeons. Il est présent parfois sur les églises dans les villes, où les pigeons sont légion. En dehors de la saison des nids, il s'observe aussi dans les marais, les landes et les estuaires.

Aire de répartition

Principalement dans l'Est, de l'Alsace à la Méditerranée, dans le Massif central, les Pyrénées et en Corse. Il hiverne également sur les côtes atlantiques avec falaises. Vit jusqu'à 1 400 mètres dans les Vosges, le Jura et le nord des Alpes, plus haut dans les massifs situés plus au sud du pays.


Légende de la carte

Reproduction

Période de nidification : d'avril à juin.
Nombre de couvaisons : une couvée.
Nombre d'œufs : 3 à 5 œufs fortement tachetés de brun.
Incubation : 29 à 32 jours, femelle (mâle).

Nid : il ne fait pas de nid (comme les autres Faucons). La ponte est déposée dans une niche rocheuse. La femelle couve principalement seule, tandis que le mâle apporte des proies. Les deux parents participent à l'élevage des jeunes.

Type de nichoir : utlise les sites de nidifications artificiel pour bâtir son nid (voir Alblum ).
Jeunes : nidicoles.
Envol : 35 à 42 jours, mâle et femelle.
Emancipation : 35 à 42 jours.
Plumage juvénile : 18 à 20 mois.
Première nidification : 2 ans.

Photographie Guy Bourderionnet - album.oiseau-libre.net

Migration

Sédentaire en France. Les populations d'Europe septentrionale sont migratrices et hivernent vers le sud à travers l'Europe. Les oiseaux vivant au nord à l'est de la Finlande peuvent traverser le Sahara pour hiverner en Afrique.

Voix

Silencieux la plupart du temps sauf près du nid. Cri le plus fréquent « rèkh-rèkh-rèkh-rèkh… » servant de contact et d'alarme. Les deux sexes émettent un « ih-tyipp » pendant la parade et souvent en vol. Cri de quémandage, un « kyi-i-ih » vibrant.

Nourriture naturelle

Presque exclusivement des oiseaux de taille moyenne : canards, mouettes, corneilles, pigeons, lagopèdes, grives, étourneaux, alouettes, limicoles et alcidés. Il tue des oiseaux pesant jusqu'à 2 kg en enfonçant ses griffes dans leur corps.

Photographie Guy Bourderionnet - album.oiseau-libre.net

Mangeoires

Ne les fréquente pas.

Etat des populations

Espèce autrefois répandue, le faucon pèlerin a connu une forte régression et a même été menacé de disparition. Cette raréfaction de l'espèce s'est expliquée en partie à cause des substances toxiques (pesticides, etc.) contenues dans ses proies et par les persécutions qu'elle a subies. Ses populations ont diminué en France depuis 1950 et il a disparu de Belgique vers 1973. Depuis les années 1990, l'espèce recolonise progressivement ses anciens sites en montagne, bénéficiant des mesures de protection et de l'interdiction des pesticides organochlorés. La population française est actuellement estimée à 650 couples. En Belgique, le Faucon pèlerin est bien de retour en grande partie grâce aux efforts du Fonds d'intervention pour les rapaces (FIR).Cependant malgré la protection dont il fait l'objet, de nombreux faucons sont encore victimes de chasseurs, car comme de nombreux autres rapaces, il est quelquefois retrouvé mort, le corps criblé de plombs.

 
Album de l'oiseau libre
 
Album du paléarctique
 

Dernière mise à jour : 23/06/09

Le monde de l'ornithologie
Ornithologie et formation


Cartes et dessins d'oiseaux d'après : Les oiseaux d'Europe - Ed Delachaux et Niestlé

L'oiseau libre | Annuaire | Album | Oiseaux d'Europe | Refuges pour oiseaux | Condition animale | Partenaires | Crédits photographiques | Infos site