Canard pilet



Nom scientifique : Anas acuta
Famille : anatidés
Taille : mâle 66 cm, femelle 56 cm
Envergure : 79-87 cm
Poids : mâle 750-1050 grammes ; femelle 600-850 grammes.
Âge maximum : 27 ans
Taux de survie : 52 %


Aspect

Le Canard pilet est le plus élégant et le plus finement décoré des canards de surface. Il est nettement plus svelte que le Colvert avec son cou plus long et sa queue longue effilée noire et jaune crème. Le mâle est particulièrement élégant en plumage nuptial avec sa tête brune, son cou blanc avec une raie blanche remontant sur chaque côté vers la nuque. Son corps est gris vermiculé avec longues scapulaires noires et blanches. Les gris du dos et des flancs se fondent harmonieusement. Ses ailes sont étroites, longues et pointues et porte un miroir vert noirâtre avec bordure blanche à l'arrière et rouille à l'avant. Ses ailes et sa queue longues et pointues permettent de le distinguer en vol parmi tous les canards. Le mâle adulte en éclipse ressemble à la femelle adulte mais conserve les ailes du mâle nuptial et a des scapulaires plus longues et plus grise. La femelle ressemble aux autres femelles de canards. Elle est néanmoins plus fine et plus basse sur l'eau, a le long cou plus long. Ce long cou est un de ses traits distinctifs. Son plumage porte des stries grises, beiges et brune. Les deux sexes ont aussi le bec gris.

Photographie Francis Cauet : Digiplumes

Comportement

Pour assurer la survie de l'espèce, la femelle compte beaucoup, comme toutes les autres femelles de canards, sur la discrétion de son plumage pour lui procurer un camouflage efficace dans la végétation. Lorsqu'elle est immobile sur son nid, les striations grises, beiges et brunes de son plumage permettent de la confondre de loin avec les plantes environnantes. Le mâle l'aide dans sa tâche en montant la garde et cherche à écarter l'intrus en feignant d'être blessé.

Le Canard pilet s'observe en couple ou en troupes peu nombreuses et peut passer des heures à se nourrir au même endroit.Pour assurer la survie de l'espèce, la femelle compte beaucoup, comme toutes les autres femelles de canards, sur la discrétion de son plumage pour lui procurer un camouflage efficace dans la végétation. Lorsqu'elle est immobile sur son nid, les striations grises, beiges et brunes de son plumage permettent de la confondre de loin avec les plantes environnantes. Le mâle l'aide dans sa tâche en montant la garde et cherche à écarter l'intrus en feignant d'être blessé.

Le Canard pilet s'observe en couple ou en troupes peu nombreuses et peut passer des heures à se nourrir au même endroit.

Habitat

Milieux humides comme les lacs, étangs, marais arrière-littoraux ; dans les baies abritées et sur les vasières en hiver.

Aire de répartition

Répartition circumpolaire dans l'hémisphère Nord en zones boréale et de toundra. En Europe, niche de l'Islande à la Russie. Nicheur rare en France. Hiverne de la Grande-Bretagne aux Balkans, en France principalement sur les côtes, du Morbihan à la Gironde, et en Camargue. De passage uniquement sur les eaux continentales.


Légende de la carte

Reproduction

Période de nidification : mai à septembre.
Nombre de couvaisons : une couvée.
Nombre d'œufs : 7 à 9 œufs crème, parfois verdâtre.
Incubation : 22 à 24 jours, femelle.

Nid : construit dans une cavité du sol par la femelle, il est caché dans la végétation palustre, est est garni de végétaux et duvet de la femelle.

Jeunes : nidifuges. La femelle se charge d'élever, sans l'aide du mâle.
Envol : à 40-45 jours, femelle.
Emancipation : après 50 jours environ.
Plumage juvénile : 3 mois.
Première nidification : à 1 (2) an.

Photographie Noëlle Gouble

Migration

L'aire de nidification d'Europe du Nord et de Sibérie est abandonnée en hiver. Le Canard pilet effectue alors de grandes migrations à travers la mer Baltique, en direction du bassin méditerranéen et de l'Afrique sahélienne pour rejoindre ses quartiers d'hiver. Présence en France : septembre à avril. Le canard pilet ne reste nicher en France qu'à titre exceptionnel.

Voix

Rarement loquace. Les mâles émettent un sifflement clair et roulé « krru ». Grognements pendant la parade de la femelle. Elle émet aussi un doux cancanement.

Nourriture naturelle

Plantes aquatiques et leurs graines ; larves d'insectes, vers, petits mollusques et crustacés. « Broute » à terre et glane les céréales perdues dans les champs.

Etat des populations

Le Canard pilet : moins de 10 couples nicheurs en France. Il est abondant sur quelques sites traditionnels d'hivernage, en eau douce ou salée, mais reste par ailleurs assez rare, souvent à raison d'un ou deux mêlés à d'autres oiseaux d'eau. Moyenne de 15 000 canards par an entre 1967 et 1976, puis entre 1977 et 1986, et de 11 000 pour la période 1987-1996. L'espèce est en danger. Oiseau classé en mauvais état de conservation, mais qui est encore chassable en France. Chasse interdite en Belgique.

 
Album de l'oiseau libre
 
Album du paléarctique
Ultérieurement
 
Ultérieurement

Dernière mise à jour : 22/10/07


Le monde de l'ornithologie
Ornithologie et formation


Cartes et dessins d'oiseaux d'après : Les oiseaux d'Europe - Ed Delachaux et Niestlé

L'oiseau libre | Annuaire | Album | Oiseaux d'Europe | Refuges pour oiseaux | Condition animale | Partenaires | Crédits photographiques | Infos site