Roitelet huppé


Nom scientifique : Regulus regulus
Famille : sylviidés
Taille : 9 cm
Poids : 5 à 7 grammes


Aspect

C'est le plus petit oiseau d'Europe (avec son cousin le roitelet triple-bandeau), pesant à peine 5 grammes. Petit, dodu, avec un plumage à dominante verdâtre. Dessus vert olive, dessous gris blanchâtre ; raie jaune bordée de noir sur la tête avec centre orange chez le mâle. Le dessous est d'un blanc-gris pâle. Il doit son nom au dessin de sa tête: un cimier orange ou doré, bordé de chaque côté d'une bande noire. Le mâle redresse sa huppe jaune, orange et noire pendant les parades nuptiales. Les jeunes ne présentent pas le cimier de tête. Il a un bec très fin pointu, pour capturer les plus petits insectes. Chaque aile est traversée par 2 barres alaires blanches. Il n'a pas de trait noir sur l'œil ni de sourcils, contrairement au roitelet triple bandeau.

Photographie Clément Caivau : Nature.ch

Comportement

Oiseau actif et peu farouche, qui volette d'une branche à l'autre, à la recherche de ses proies. Le roitelet utilise ses griffes pointues pour s'accrocher la tête en bas aux branches et aux feuilles, lui permettant ainsi de se nourrir de petits insectes et d'araignées.

À la recherche de nourriture, les roitelets font des acrobaties sans relâche autour des branches et se nourrissent de petits insectes, de larves et d'araignées. L'automne et l'hiver, ils errent souvent en compagnie des mésanges et fréquentent occasionnellement les mangeoires situées à proximité des bois de conifères.

Les roitelets sont tellement petits qu'on a pu signaler que certains d'entre eux avaient pu s'empêtrer dans des toiles d'araignée !

Habitat

Le roitelet huppé se rencontre dans un dans les forêts de conifères, également dans les parcs et les jardins de vieux conifères. Mais ses mœurs discrètes et sa petite taille le rendent difficile à trouver. Il niche souvent dans de grandes forêts de conifères. Plus commun dans les jardins pendant les mois d'hiver.

Aire de répartition

Malgré sa taille minuscule, il réussit à résider en Europe même pendant les hivers les plus rudes, trouvant nourriture et abri dans les régions où dominent les forêts de conifères.


Légende de la carte

Reproduction

Période de nidification : avril-juillet.
Nombre de couvaisons : Deux couvées.
Nombre d'œufs : 7 à 10 œufs blancs minuscules, tachetés de brun.
Incubation : 14 à 17 jours (femelle).

Nid : Le roitelet huppé niche dans les conifères, où il construit un nid minuscule fait d'une corbeille de mousse tapissée de plumes, maintenue par des toiles d'araignée et suspendue à à l'extrémité d'une branche. Il niche aussi dans le lierre et les ajoncs. Les jeunes sont nourris d'insectes récoltés dans le feuillage environnant.

Type de nichoir : N'utilise pas les nichoirs.
Envol : 16 à 20 jours.
Emancipation : mal connue.
Taux de survie :
Âge maximum : 7 ans.

Photographie P. Renard

Migration

Migrateur partiel.

Voix

Ses cris et son chant très aigu permettent de déceler sa présence dans les jardins.

Nourriture naturelle

Son régime est varié : des araignées, des mouches, des pucerons, des coléoptères et leurs larves récoltés sur les branches d'arbre ; il lui arrive de capturer des papillons de nuit. Chassant à l'abri du feuillage des végétaux sempervirent, le roitelet trouve encore à manger même après une forte chute de neige.

Photographie Guy Bourderionnet - album.oiseau-libre.net

Mangeoires

Visiteur rare des mangeoires pour des miettes, de la graisse et du fromage râpé. On peut nourrir les roitelets avec des mélanges spéciaux pour insectivores vendus dans le commerce.

 
Album de l'oiseau libre
 
Album du paléarctique
Ultérieurement
 

Dernière mise à jour : 14/07/09


Le monde de l'ornithologie
Ornithologie et formation


Cartes et dessins d'oiseaux d'après : Les oiseaux d'Europe - Ed Delachaux et Niestlé

L'oiseau libre | Annuaire | Album | Oiseaux d'Europe | Refuges pour oiseaux | Condition animale | Partenaires | Crédits photographiques | Infos site