Pipit spioncelle


Nom scientifique : Anthus spinoletta
Famille : motacillidés
Taille : 17 cm
Envergure : 18 cm
Poids : 21 à 30 grammes
Âge maximum : 9 ans
Taux de survie : ?


Aspect

Très proche parent des Pipit maritime et farlousane, ces trois espèces étaient encore récemment considérées comme une seule et même espèce.

En hiver, le Pipit spioncelle a le dessus uniformément brun et le dessous toujours blanc avec des marques noires sur les flancs et la poitrine. Sa gorge est blanche. Ses sourcils blanchâtres et ses pattes noires permettent son identification. Il ressemble au Pipit farlouse, mais s'en distingue par ses pattes noires et son plumage plus sombre. Il se différencie du Pipit maritime par ses rectrices externes blanches et non grises.

Dès le mois de mars, il commence à arborer son plumage nuptial caractéristique. En été, le Pipit spioncelle diffère des autres pipits par le dessus gris-brun et le dessous rosé clair à peu près sans taches. Il porte seulement des rayures sur les flancs. Sa tête et sa nuque gris cendré contrastent avec son dos brun. Il présente un net sourcil blanc, ainsi que des barres alaires blanchâtres.

Photographie Guy Bourderionnet - album.oiseau-libre.net

Habitat

En été le Pipit spioncelle se rencontre en montagne dans les alpages, au-dessus de la limite supérieure des arbres, jusque vers 2500-2700 mètres dans les Alpes. Il hiverne dans les terrains découverts à une altitude inférieure. On le rencontre alors dans les basses terres près des fleuves, rivières, ruisseaux, lacs, marais, étangs et prairies inondées, riches en végétation.

Aire de répartition

Depuis le centre de l'Espagne et les Pyrénées jusqu'aux Alpes et aux Carpates en Europe centrale, ainsi que du Moyen-Orient jusqu'à la Sibérie. Il est présent aussi dans une grande partie du nord de l'Amérique.


Légende de la carte

Reproduction

Période de nidification :
Nombre de couvaisons : parfois deux nichées.
Nombre d'œufs : 4 à 5 œufs blanchâtres très fortement tachés de gris et brun.
Incubation : incubation maternelle pendant 14 jours.

Nid : le nid du Pipit spioncelle est placé dans une crevasse de rocher. Construit par la femelle, il est constitué d'herbes, tapissées de fibres.

Jeunes : nidicoles.
Envol : 16 jours, mâle et femelle.
Emancipation : 16 jours.
Plumage juvénile : sans.
Première nidification : un an.

Photographie Guy Bourderionnet - album.oiseau-libre.net

Migration

Migrateur partiel. En hiver, il descend dans les plaines, au bord de l'eau. Certains individus migrent en hiver en direction du sud de l'Europe, de l'Afrique du Nord ou de la Grande-Bretagne.

Voix

Cri et chant plus métalliques que ceux du pipit farlouse. Il chante en vol.

Nourriture naturelle

Invertébrés et graines.

 
Album de l'oiseau libre
 
Album du paléarctique
Ultérieurement
 

Dernière mise à jour : 24/04/07


Le monde de l'ornithologie
Ornithologie et formation


Cartes et dessins d'oiseaux d'après : Les oiseaux d'Europe - Ed Delachaux et Niestlé

L'oiseau libre | Annuaire | Album | Oiseaux d'Europe | Refuges pour oiseaux | Condition animale | Partenaires | Crédits photographiques | Infos site