Oie cendrée


Nom scientifique : Anser anser
Famille : anatidés
Taille : 81 cm
Envergure : 158 cm
Poids : grammes
Âge maximum : ans
Survie des adultes : %


Aspect

Ancêtre de la plupart des espèces d'oies, l'oie cendrée est aussi l'oie européenne la plus commune et la plus répandue. En Europe on trouve deux sous-espèces d'oie cendrée : occidentale (A.a. anser) et orientale (A.a. rubrirostris). De la taille d'une oie domestique, mais légèrement plus dodue. Elle est reconnaissable à la couleur gris-brun de ses plumes, à ses pattes roses et par un bec orange (sous-espèce européenne) ou rose (sous-espèce orientale). En vol, le bord antérieur des ailes, d'un gris très clair, contraste fortement avec le reste du plumage. Elle a une allure lourde en vol comme à terre.

Photographie Christian Kerihuel

Comportement

Rendues célèbres par Konrad Lorenz, qui a étudié notamment leur comportement social complexe, les oies cendrées sont des oiseaux sociaux qui se mêlent parfois à d'autres espèces. En hiver elles pâturent en groupes importants près des points d'eau, souvent en compagnie des bernaches du Canada et des canards. Les oies cendrées forment des couples durables et nichent souvent en colonies éparses, autour desquelles on rencontre des individus non nicheurs. Les oies cendrées volent en groupe (formation en V ou en ligne).

Habitat

En été l'oie cendrée se rencontre dans les landes, sur les lacs et dans les petits îlots littoraux. En hiver, recherche les marais d'eau douce ou salée, les prairies et les chaumes.

Aire de répartition

Grâce à des mesures de protection efficace, l'oie cendrée est à nouveau en recrudescence. Oiseau nichant en Europe septentrionale et orientale (limite sud de son aire de distribution : Pays-Bas et Allemagne), l'oie cendrée est très rare en Europe occidentale. Depuis peu réintroduite près du Zwin en Belgique à partir de là, en quelques endroits en France (Brière, baie de Somme, Alsace etc.). La population nicheuse française, sédentaire, reste marginale. Des oiseaux du Nord de l'Europe hivernent en France (Sud-Ouest et bordure de la Manche).


Légende de la carte

Reproduction

Période de nidification : avril à juin.
Nombre de couvaisons : une seule couvée.
Nombre d'œufs : 4 à 8 œufs blancs crème.
Incubation : 27 à 28 jours.

Nid : L'oie cendrée construit à même le sol un grand nid sur les rives, en des endroits inaccessibles. Le nid est composé de bruyère ou ramilles, herbe, mousse, garni de duvet et de plumes. Seule la femelle couve, le mâle participe à l'élevage des jeunes qui sont nidifuges. À deux mois, ceux-ci sont capables de voler mais restent jusqu'en hiver avec leurs parents.

Type de nichoir : Elle accepte volontiers les sites de nidification artificiels en nichant sur des radeaux placés dans des endroits favorables.

Envol : environ 8 semaines.
Emancipation :
Plumage juvénile :
Première nidification :

Migration

Oiseaux de passage ou hivernant.

Voix

Ancêtre sauvage de l'oie domestique et son cri ressemble au cancanement familier de celle-ci. Son cri est constitué de notes nasales et de jacassements.

Nourriture naturelle

L'oie cendrée se nourrit principalement d'herbes, mais aussi d'autres plantes, en particulier, de trèfles, de pissenlits, plus rarement des plantes aquatiques.

Mangeoires

Même si elles ne fréquentent pas les mangeoires, on peut attirer les oies cendrées avec du pain et des flocons d'avoine.

 
Album de l'oiseau libre
 
Album du paléarctique
 

Dernière mise à jour : 21/06/09


Le monde de l'ornithologie
Ornithologie et formation


Cartes et dessins d'oiseaux d'après : Les oiseaux d'Europe - Ed Delachaux et Niestlé

L'oiseau libre | Annuaire | Album | Oiseaux d'Europe | Refuges pour oiseaux | Condition animale | Partenaires | Crédits photographiques | Infos site