Mésange à longue queue


Nom scientifique : Aegithalos caudatus
Famille : aegithalidés
Taille : 14 cm
Poids : 7 à 9 grammes
Âge maximum : 8 ans
Survie des adultes : %


Aspect

La mésange à longue queue est l'oiseau qui possède la plus longue queue par rapport à sa taille. Avec cette queue démesurément longue et son plumage noir, crème et rosé, elle est facile à identifier. Le dessus est pratiquement tout noir avec des rayures roses et blanches sur le dos et les ailes. Le dessous est blanc, avec un peu de rose sur le ventre. Une large bande noire part du bec, passe au-dessus de l'œil vers la nuque. La couronne est blanchâtre. La queue est noire avec des extrémités blanches.

En fait, il existe deux sous-espèces de cette mésange. La sous-espèce de l'ouest et du sud de l'Europe a une tête blanche avec la bande noire au-dessus des yeux dont est dépourvue la sous-espèce vivant dans le nord et l'est du continent (Europe orientale).

Juvénile                                                   Photographie Guy Bourderionnet - album.oiseau-libre.net

Comportement

En automne et en hiver, ces mésanges se déplacent en groupes très solidaires de 8 à 15 individus. Ces groupes rassemblent les parents et les jeunes de l'année. Cette association facilite la recherche des chenilles et autres insectes, ainsi que le repérage des prédateurs. Elle reste rarement à un endroit. On peut les observer dans leur incessante activité faite d'acrobatie, dans les arbres et les arbustes. Elles se déplacent avec agilité quand elle examine rameaux et feuillages et ne tient pas ses aliments avec les pattes quand elle les picore. Elles se suspendent en position renversée, s'accrochent par une patte et attrape la nourriture avec l'autre. Elles se nourrissent dans les arbres, parfois sur le sol, d'insectes qu'elle chasse sans relâche et de graines. Les mésanges à longue queue conservent entre elles en permanence un contact vocal par des cris fins, aigus et élevés. Lorsqu'elles survolent une clairière, elles se font remarquer par leur vol "sautillant". Pour se tenir au chaud pendant une nuit froide, elles peuvent se tasser les unes contre les autres dans un épineux. Ces bandes hivernales se dispersent lors de la nidification. En février-mars les couples se forment et les mâles acquièrent un territoire dans l'espace que fréquentait la troupe ; ils s'accouplent avec une femelle issue d'une autre famille pour se reproduire, puis se retrouvent en grandes familles.

Ces mésanges ne sont pas vraiment dépendantes du nourrissage hivernal. Grâce à leur poids réduit, leurs longues pattes et leur queue extrêmement longue qui leur sert de balancier, elles sont capables de rechercher leur nourriture sur les branches les plus fines où elles rencontrent moins de concurrence. Elles viennent tout de même se rassasier occasionnellement aux mangeoires.

Habitat

Fréquentes en nombre dans les forêts de feuillus ou mixtes riches en sous-bois, dans les buissons, les parcs plantés d'arbre et les jardins peu entretenus.

Aire de répartition

Répandue partout.


Légende de la carte

Reproduction

Période de nidification : mars à juin.
Nombre de couvaisons : normalement une seule couvée.
Nombre d'œufs : 5 à 12 œufs blancs tachés de roux.
Incubation : 13 à 16 jours (femelle).

Nid : la mésange à longue queue construit un superbe nid en forme de boule généralement situé à la fourche d'un arbre ou d'un buisson, mais parfois aussi suspendu dans les ronces. Ce nid, construit par le couple, est composé de mousse et de toiles d'araignée, recouvert de lichen et maintenu par de petites plumes. Lorsque des centaines de plumes ont été ajoutées au nid, il est alors si étroit que la femelle doit relever sa queue pour s'y tenir durant le temps de la couvaison. Le trou d'envol se situe généralement sur le côté ou juste au sommet. La construction du nid commence en février-mars et dure environ trois semaines.

Type de nichoir : n'utilisent pas les nichoirs.
Envol : 15 à 18 jours.
Emancipation : l'année suivante.
Plumage juvénile : 1 à 2 mois.
Première nidification : un an.

Photographie Guy Bourderionnet - album.oiseau-libre.net

Migration

Sédentaire.

Voix

Il n'y a pas de chant proprement dit, mais une succession de cris aigus, comprenant des claquements, des sifflements et un son trisyllabique « tsii-tsiitsii » qui sert à garder le contact avec le groupe.

Nourriture naturelle

Durant toute l'année, elles recherchent de petits insectes, des araignées, des larves et des chrysalides plutôt que des graines.

Mangeoires

Par temps froid, certains individus s'habituent à venir sur les mangeoires. Ces mésanges préfèrent les petits fragments de viande et de cacahuètes, qu'elles adorent dès qu'elles y ont goûté. Elles apprécient également la graisse disposée sur l'écorce des arbres. Dans les mangeoires elles recherchent la graisse de bœuf, les miettes de pain, le fromage râpé.

 
Album de l'oiseau libre
 
Album du paléarctique
 

Dernière mise à jour : 23/06/09


Le monde de l'ornithologie
Ornithologie et formation


Cartes et dessins d'oiseaux d'après : Les oiseaux d'Europe - Ed Delachaux et Niestlé

L'oiseau libre | Annuaire | Album | Oiseaux d'Europe | Refuges pour oiseaux | Condition animale | Partenaires | Crédits photographiques | Infos site