Mésange huppée


Nom scientifique : Parus cristatus
Famille : paridés
Taille : 11,5 cm
Envergure : 20 cm
Poids : 10-13 grammes
Âge maximum : 5 ans
Taux de survie : %


Aspect

Cette élégante mésange est nettement plus petite qu'une mésange charbonnière. Son dos est brunâtre et son ventre est blanc sale et brun clair. Elle est facilement reconnaissable grâce à sa huppe érectile striée de noir et blanc, qui se dresse au sommet de sa tête. Toutefois cette huppe triangulaire et pointue, est parfois courte et pas toujours très évidente à observer. Sa tête blanche est ornée d'un bandeau oculaire noir. Sur ses joues, est dessiné un arc de cercle noir et elle porte également un petit collier noir et une bavette noire sur la gorge. Les deux sexes sont identiques. Chez les jeunes, la huppe est très courte, mais les motifs noirs et blancs caractéristiques de sa tête sont en revanche déjà nettement reconnaissables.

Photographie Guy Bourderionnet - album.oiseau-libre.net

Comportement

Toujours vive et en perpétuel mouvement, elle se plaît en compagnie de ses congénères, de la mésange noire et boréale, ainsi qu'avec les roitelets avec qui elle partage les mêmes biotopes. Comme toutes nos mésanges, la mésange huppée est typiquement cavernicole. Elle creuse fréquemment son trou elle-même dans des souches de bois pourri. Peu farouche, mais discrète, elle est assez difficile à approcher, car elle apprécie le couvert et craint les espaces dégagés. La Mésange huppée cherche sa nourriture dans les branches basses ou sur le tronc des arbres en prenant souvent des positions acrobatiques. Comme la mésange nonnette, elle constitue en automne des réserves qu'elle dissimule dans de petites fissures sous l'écorce des conifères. Le plus souvent, la mésange huppée se montre très fidèle à son habitat et reste toute l'année sur le territoire où elle est née.

Habitat

Espèce présente dans les forêts de de résineux (sapins, épicéas, pins) et dans les petits îlots de conifères au milieu des bois de feuillus, dans lesquels elle peut s'aventurer à quelques centaines de mètres. Bien qu'elle soit très inféodée aux conifères, elle peut être aussi observée dans d'autres milieux. Dans le sud de son de son aire de répartition, elle se rencontre aussi dans les hêtraies et les forêts de chênes-lièges. Elle niche aussi dans les vergers de pommiers (Normandie), les hêtraies (Pyrénées) et dans les mélèzes en Ecosse. On la rencontre en plaine comme en montagne jusqu'à la limite supérieure de la forêt, mais en dehors de la période de reproduction, cette mésange s'aventure jusqu'à 2300 mètres d'altitude. Elle vit également dans les parcs et les jardins pour autant qu'elle y trouve un milieu favorable.

Aire de répartition

Elle est présente dans la majeure partie de l'Europe. Elle vit de l'Espagne à l'Oural et de la Scandinavie au nord de la Crèce. Absente d'Italie et de Grande-Bretagne, excepté en Ecosse, où il existe une petite population, et dans l'extrême nord de la Scandinavie. En France, elle se rencontre un peu partout sauf en Corse, dans quelques régions de l'ouest et du sud-ouest et dans une grande partie du littoral méditerranéen.


Légende de la carte

Reproduction

Période de nidification : fin avril à juin.
Nombre de couvaisons : une seule couvée. Une deuxième ponte éventuellement.
Nombre d'œufs : 5 à 8 œufs blancs tachetés de marron-roux.
Incubation : 13 à 15 jours. Seule la femelle couve ; le mâle la nourrit.

Nid : la femelle creuse fréquemment un trou dans des troncs ou des souches de bois pourri pour y placer son nid. Occasionnellement elle utilise aussi les cavités naturelles préexistantes ou les anciens nids de pics. Le nid, construit par la femelle, est constitué de mousse, d'herbes. Il est garni de poils d'animaux et parfois de plume et de laine.

Type de nichoir : la Mésange huppée occupe les nichoirs mais moins souvent que les Mésanges bleue et charbonnière. Nichoir de type fermé. Trou d'envol : 30 à 40 mm. Profondeur intérieure : min. 125 mm. Plancher : min. 100 x 100 mm.

Jeunes : nidicoles. Les deux parents s'occupent des jeunes.
Envol : 17 à 20 jours.
Emancipation : ? jours.
Plumage juvénile : 3 mois.
Première nidification : un an.

Photographie Guy Bourderionnet - album.oiseau-libre.net

Migration

Sédentaire, mais erratisme hivernal, avec des déplacements de très faibles amplitudes.

Voix

Chant, peu caractéristique et rarement entendu, constitué d'une série de cris et sons aigus en alternance selon un rythme rapide. Voix de contact : trille caractéristique, souvent répété, très différent des cris des autres mésanges.

Nourriture naturelle

Elle se nourrit de petits insectes, de larves et d'araignées. En hiver, son régime alimentaire comprend surtout des graines de conifères.

Mangeoires

Moins sociables que les autres mésanges, les Mésanges huppées visitent plus rarement les sites de nourrissage et sont donc peu nombreuses autour des mangeoires en comparaison avec les mésanges bleues et charbonnières. Elles apparaissent le plus souvent en couple. Les Mésanges huppées apprécient les boules de graisse, les graines de chanvre et de tournesol, le suif, les noix, les noisettes et les cacahuètes.

Environnement du Refuge

Les mésanges huppées ne fréquentent les aires de nourrissage qu'à condition de trouver des conifères à proximité immédiate, de préférence en lisière de forêt ou dans des parcs ornés de vieux conifères.

 
Album de l'oiseau libre
 
Album du paléarctique
Ultérieurement
 

Dernière mise à jour : 24/04/07


Le monde de l'ornithologie
Ornithologie et formation


Cartes et dessins d'oiseaux d'après : Les oiseaux d'Europe - Ed Delachaux et Niestlé

L'oiseau libre | Annuaire | Album | Oiseaux d'Europe | Refuges pour oiseaux | Condition animale | Partenaires | Crédits photographiques | Infos site