Mésange bleue


Nom scientifique : Parus caeruleus
Famille :
paridŽs
Taille :
11,5 cm
Poids : 9 à 12 Grammes
Age maximum : 12 ans
Taux de survie : 30 %


Aspect

C'est la mŽsange la plus commune et la seule espce d'Europe occidentale qui soit bleue. Elle est plus petite et plus ronde que la mŽsange charbonnire, avec un bec plus court. En fait, le bleu se limite ˆ la couronne, aux ailes et ˆ la queue, le reste du dessus ayant une couleur verd‰tre. Le dessous est jaune citron, avec une raie noire sŽparant la poitrine et le ventre. Les joues sont blanches, entourŽes par une fine rayure bleu foncŽ traversant l'oeil. La femelle et les jeunes prŽsentent des couleurs un peu plus ternes.

Photographie Guy Bourderionnet - album.oiseau-libre.net

Comportement

Ce sont de vŽritables acrobates. Les mŽsanges bleues recherchent souvent leur nourriture suspendue ˆ de fines branches, c'est pourquoi elles prŽfrent les boules ou les anneaux de graisse. MalgrŽ leur taille modeste, elles sont trs batailleuses et gŽnŽralement trs agressives et elles n'hŽsitent pas ˆ chasser de la mangeoire des espces de mme taille qu'elles, telles les mŽsanges noires ou nonnette. Quelquefois, elles osent mme se mesurer ˆ la mŽsange charbonnire pourtant plus grande. La mŽsange bleue menace les autres oiseaux en gonflant son plumage, ce qui la fait para”tre plus grosse. Elles voyagent en troupes Žparses en hiver, se disputant parfois pour se poser sur les distributeurs de graines et de noisettes disposŽs pour elles. Outre sa formidable capacitŽ, propre ˆ la famille des mŽsanges, d'ouvrir les graines en martelant leur coque, la mŽsange bleue se distingue par une autre mŽthodeÊ: elle incise la coque gr‰ce ˆ son bec tranchant et picore la graine morceau par morceau. En marquant des mŽsanges bleues, on s'est aperu que plus d'une centaine pouvait se succŽder dans un jardin, mme si on n'en voit que quelques-unes ˆ un moment donnŽ.

Habitat

Elles vivent en ville ou dans la campagne et plus longtemps en ville qu'en milieu rural, mais elles y Žlvent moins de jeunes car les chenilles y sont plus rares. Elles sont frŽquentes dans les bois de feuillus ou mixtes, les parcs et les jardins. On trouve les plus grandes densitŽs dans les forts de chne. Elles Žvitent les forts de rŽsineux. On ne la trouve pas au-delˆ de 1500 mtres d'altitude.

Aire de rŽpartition

Elle est rŽpandue dans toute l'Europe, exceptŽe dans le Grand Nord.


LŽgende de la carte

Reproduction

La mŽsange bleue se reproduit d'avril ˆ juillet et peut avoir une ˆ deux couvŽes de 5 ˆ 12 Ïufs, gŽnŽralement mouchetŽs de roux. L'incubation dure 13 ˆ 16 jours. Dans la nature elle utilise les cavitŽs naturelles (trous, crevasses et cavitŽs des arbres) et dans les jardins elle a besoin d'un nichoir fermŽ. C'est l'un des oiseaux qui utilisent souvent les nichoirs. Elle construit un nid en forme de cuvette assez l‰che fait d'herbes, de plumes et de mousse. Le succs des nichŽes est moins grand dans des zones habitŽes, mme si leurs couvŽes sont plus restreintes pour compenser le peu de nourriture disponible. Il est possible que les MŽsanges bleues adoptent les nichoirs parce que les meilleurs sites de nidification sont occupŽs par les MŽsanges charbonnires dominantes. Seule la femelle couve mais le m‰le la nourrit pendant cette pŽriode. Les deux parents s'occupent du nourrissage des jeunes. La frŽquence de nourrissage quotidienne est entre 264 et 573 nourrissages. Les oisillons quittent le nid au bout de 18 jours et s'Žmancipent aprs 4 semaines. Le taux de survie des adultes est de 30Ê%.

Voir la vidŽo d'une nichŽe de mŽsanges bleuesÊ(avec l'aimable autorisation de Jacquie Comboroure)

Photographie Christophe Lair - plus2photo.free.fr

Migration

Migratrice partielle. La majoritŽ d'entre elles est sŽdentaire et parcourt quelques kilomtres par jour, mais certaines (venues d'Europe centrale) sont migratrices.

Nourriture naturelle

La mŽsange bleue se nourrit de graines, de fa”nes, d'insectes et araignŽes. Les adultes mangent pucerons et charanons, mais les jeunes reoivent surtout des chenilles. La mŽsange bleue examine parfois les chatons des saules, les fleurs de groseilliers ˆ maquereau et ordinaire, et d'autres espces dont elle apprŽcie le nectar. Elle peut causer des dŽg‰ts aux bourgeons et aux fruits mžrs, mais cela est largement compensŽ par sa consommation d'insectes. Trs active, elle dŽchire les insectes qu'elle capture en vol. Peu farouche, elle visite les pelouses et les mangeoires o elle se montre trs gourmande. Elle se saisit des cacahutes ˆ l'aide des pattes et du bec, comme des petites branches qu'elle tire ˆ elle pour y rechercher les chenilles. Elle adore le lait, comme la mŽsange charbonnire. La mŽsange bleue mange non seulement la chair des pommes tombŽes de l'arbre, mais creuse le fruit pour aller chercher les pŽpins. Ses facultŽs psychiques paraissent trs dŽveloppŽes, car elle cherche sans cesse de nouvelles sources de nourriture et se sert de ses pattes et de son bec avec habiletŽ.

Mangeoires

La mŽsange bleue visite rŽgulirement les mangeoires pour les cacahutes, les fruits, la graisse, graines et les dŽchets de cuisine. Le contenu d'un filet de cacahutes baisse vite si la mŽsange peut les emporter entires pour les manger en paix. Elle apprŽcie les baignoires.

Photographie C.A. Vaucher - Batraciens-reptiles.com

Ê
Album de l'oiseau libre
Ê
Album du palŽarctique
Ê

Dernire mise ˆ jour : 23/06/09


Le monde de l'ornithologie
Ornithologie et formation


Cartes et dessins d'oiseaux d'après : Les oiseaux d'Europe - Ed Delachaux et Niestlé

L'oiseau libre | Annuaire | Album | Oiseaux d'Europe | Refuges pour oiseaux | Condition animale | Partenaires | Crédits photographiques | Infos site