Merle noir


Nom scientifique : Turdus merula
Famille : turdidés
Taille : 25 cm
Poids : 80 à 110 grammes
Âge maximum : 16 ans


Aspect

Le merle noir appartient à la famille des grives, le mâle est entièrement noir, à l'exception de son bec jaune prononcé et un cercle orbital jaune-orange vif. On rencontre parfois des mâles partiellement blanc dans leur plumage, car cette espèce a une forte tendance à l'albinisme.

Les femelles sont brun foncé avec des nuances plus claires sur la gorge et la poitrine et elles n'ont pas de bec et de cercle orbital jaune.

Le plumage du jeune mâle est terne (ailes brunâtres). Jusqu'à son premier hiver, il a le bec brun-noir et n'a pas encore l'anneau orbital jaune-orangé de l'adulte.

Photographie PR Meffre - La faune de mon jardin

Comportement

À l'origine le merle noir vivait dans les bois et les forêts, mais de nos jours, il a fait aussi des jardins son domaine parce que son régime alimentaire n'est pas spécialisé.

Le merle noir est l'un des premiers chanteurs du petit matin et son chant est le plus familier de nos jardins. Il défend son territoire très tôt dans l'année et commence parfois à construire son nid quand la neige recouvre encore le sol, dès février. La formation des couples commence parfois à l'automne ; elle s'accompagne de disputes relatives au territoire au desquelles les oiseaux se poursuivent, essayant de voler l'un au-dessus de l'autre. Le merle, véritable champion de la reproduction, peut élever jusqu'à 5 couvées en une seule saison, mais la première est souvent détruite, parce qu'elle n'est pas suffisamment dissimulée par des feuilles. La femelle peut commencer une nouvelle couvée alors que le mâle est encore en train de nourrir la précédente. Les jeunes des merles, commencent à voleter après huit jours à peine.

Comme tous les turdidés, les merles recherchent leur nourriture au sol de préférence. Lors des hivers cléments, ils trouvent sous les arbres et les buissons des escargots, des vers, des scarabées et des larves d'insecte. Ils tournent souvent la tête pour localiser les vers. Il est important dès lors de laisser à leur intention des feuilles mortes dans nos jardins. À la mangeoire, les merles sont souvent querelleurs et chassent leurs congénères, mais aussi les autres oiseaux, Ces querelles sont moins fréquentes lorsqu'ils trouvent au sol plusieurs portions de nourriture dispersées; de cette manière, les jeunes mâles et les femelles prélèvent plus aisément leur part; en outre, cela permet aux espèces plus petites d'accéder à la mangeoire.

Le merle se nourrit dans les espaces ouverts et les sous-bois, mais toujours à proximité du couvert végétal. Il est particulièrement bruyant lorsqu'il fouille les feuilles mortes à la recherche d'insectes, de vers (qu'il dérobe souvent aux grives musiciennes). Le merle noir visite volontiers les pelouses et les mangeoires.

Habitat

Le merle est très largement répandu dans les dans les bois, les bocages, les jardins et les bosquets des zones tant rurales que suburbaines ou même urbaines au cœur des espaces verts de nos villes.

Aire de répartition


Légende de la carte

Reproduction

Période de nidification : mars à août.
Nombre de couvaisons : 2 à 3, parfois 5 couvées.
Nombre d'œufs : 3 à 6 œufs bleu-vert, parsemés de brun rouge.
Incubation : 13 à 15 jours.

Nid : La femelle construit un gros nid à ciel ouvert ; le mâle peut l'aider à collecter les matériaux. Les merles nichent dans les arbustes, les haies, les bosquets, la végétation à feuilles persistantes, le lierre, parfois dans les bâtiments extérieurs, réutilisant souvent d'anciens nids. Son nid robuste est fait d'herbes, de radicelles, etc. Ce nid peu soigné, en forme de cuvette, est tapissé de boue et de brins d'herbe. Le mâle garde parfois les œufs quand la femelle s'absente.

Type de nichoir : Nichoir: à plate-forme ou de type semi-ouvert. Plancher: 300 x 300 mm.
Envol : 13 à 14 jours.
Emancipation : 3 semaines après.
Taux de survie :

Photographie P. Renard

Migration

Migrateur partiel (sauf en ville), une partie de nos merles migre dès l'automne en direction du sud ou du sud-ouest.

Voix

Avec son chant mélodieux et rempli de fantaisie, le merle noir est certainement l'un des plus grands chanteurs parmi les oiseaux de jardin. Le merle chante juché sur un arbre élevé et c'est le premier à retentir au lever du jour, dès le mois de février chez les jeunes mâles essayant d'acquérir un territoire. Ce chant est très riche et mélodieux, incluant des pauses fréquentes entre les différentes phrases. À l'opposé de la grive, le merle répète rarement sa phrase dans son chant. Le merle imite fréquemment les sifflements humains. Le chant devient moins fréquent après la ponte. En automne, il arrive que le merle chante en sourdine. Les cris, très variés selon l'humeur, vont des pik pik pik aigus, marquant l'excitation, aux poc poc d'inquiétude, sourds et peu sonores.

Photographie Guy Bourderionnet - album.oiseau-libre.net

Nourriture naturelle

Au printemps et en été, le merle se nourrit principalement des insectes et des vers de terre, pris au sol. Les jeunes reçoivent surtout des lombrics et des insectes adultes, car les chenilles sont plutôt rares dans les jardins. Pour attraper un ver de terre, le merle sautille sur la pelouse, s'arrête, incline la tête et retire l'animal de sa galerie avec le bec. On ignore si l'oiseau penche la tête pour écouter ou pour voir le ver, mais la seconde hypothèse paraît être la bonne. Le merle prend parfois des têtards et des poissons dans les pièces d'eau, et il dérobe la nourriture d'autres oiseaux, telle la grive musicienne (des escargots en l'occurrence).

En automne et en hiver, régime varié comprenant des fruits et des baies (berberis, chèvrefeuille).

Mangeoires

C'est un visiteur régulier des mangeoires. Il est attiré par les miettes de pain, la graisse, le fromage, les gâteaux, le riz soufflé, les déchets de cuisine, les graines, les flocons d'avoine trempés dans l'huile, les raisins secs, les baies séchées, fruits à pépins (pommes et poires) et les noix.

 
Album de l'oiseau libre
 
Album du paléarctique
 

Dernière mise à jour : 23/06/09


Le monde de l'ornithologie
Ornithologie et formation


Cartes et dessins d'oiseaux d'après : Les oiseaux d'Europe - Ed Delachaux et Niestlé

L'oiseau libre | Annuaire | Album | Oiseaux d'Europe | Refuges pour oiseaux | Condition animale | Partenaires | Crédits photographiques | Infos site