Hibou des marais

Hibou brachyote


Nom scientifique : Asio flammeus
Famille : strigidés
Taille : 33-40 cm
Envergure : 95-105 cm
Poids : mâle 260-310 gr ; femelle 290-350 grammes
Âge maximum : 13 ans
Taux de survie : %


Aspect

Hibou de taille moyenne, le Hibou des marais ressemble au Moyen-duc mais avec aigrettes très courtes, peu ou pas visibles. Elles sont tellement petites qu'elles sont généralement complètement cachées dans le plumage de la tête. Ces petites aigrettes sont relevées uniquement sous l'effet de l'inquiétude. Sa tête, assez petite et ronde, a une face pâle avec yeux jaunes enchâssés dans le noir d'un imposant disque facial qui lui confèrent une expression « agressive ». Le dessus de son plumage jaunâtre pâle est fortement tacheté et barré de brun noir. Son dessous est blanchâtre faiblement rayé Sous certains éclairages (crépuscule ou temps couvert), son plumage peut paraître blanchâtre. Les deux sexes sont semblables, les mâles sont en général à dessous et face plus clairs et moins rayés.

Le Hibou des marais possède des longues ailes, étroites et assez pointues. Elles sont en V comme chez les busards. De couleurs et de marques variables selon l'individu, les ailes ont des barres sombres moins nombreuses et plus marquées à leurs extrémités. En vol, le Hibou des marais laisse apparaître de grandes taches blanches dessous ses ailes et l'extrémité noire de celles-ci. Le dessous du bout des ailes est plus foncé que chez le Hibou moyen-duc. Le dessus de ses ailes montrent une tache blanc crème à la base des rémiges primaires et une autre, sombre, sous les poignets. Oiseau au vol souple et capricieux, le Hibou des marais bat des ailes par saccades. Il plane et cercle rapidement avec élégance et avec une grande maîtrise.

Photographie extraite des vidéos de Philippe Facquet

Comportement

Le Hibou des marais est un nomade qui se déplace en fonction de l'abondance de ses proies préférées, les campagnols. Partiellement diurne, c'est l'un des rapaces nocturnes les plus visibles à observer en plein jour, car il chasse surtout en fin de soirée et tôt le matin. Chassant à la manière d'un busard, il vole au-dessus des champs, des marais, des prairies en quadrillant son territoire en planant à faible altitude. Il se pose volontiers en vue sur une éminence ou à terre, mais rarement dans les arbres. En hiver, il s'observe occasionnellement en petits groupes.

Durant la période de reproduction, on peut aussi le voir voler en plein jour. Au printemps, le mâle exécute un vol nuptial, haut dans le ciel, en battant rapidement des ailes sous le corps. Au cours de sa parade nuptiale aérienne, le mâle fait claquer ses ailes et son chant grave porte loin.

Habitat

Dans le nord, il habite la toundra, plus au sud, il est présent dans les espaces découverts, tels que dunes, les landes, les prairies humides, le bord des marais, les tourbières, les roselières, les jeunes plantations de conifères et les dunes. On peut même l'observer épisodiquement dans des friches, même proches de villes. Surtout dans les marais en hiver.

Aire de répartition

Répandu, mais les populations sont clairsemées à travers l'Europe, il est présent surtout au Nord où il est visiteur d'été. Le Hibou des marais est sédentaire en Islande, en Grande-Bretagne, en Ukraine et aux Pays-Bas. En France, il niche essentiellement dans les plaines maritimes flamande et picarde, en Ardenne, dans le sud-est de l'Ile-de-France et en Loire-Atlantique. Ailleurs, sa présence est sporadique et dépend de la nourriture disponible (cas de pullulation de campagnols).


Légende de la carte

Reproduction

Période de nidification : d'avril à juin.
Nombre de couvaisons : une ponte par an, parfois deux.
Nombre d'œufs : 4-8 œufs blancs.
Incubation : 24-29 jours, femelle.

Nid : petite dépression au sol, dans la végétation herbacée et les bruyères et est garni de quelques herbes sèches. La femelle couve seule, le mâle la nourrit.

Jeunes : nidicoles.
Envol : à 24-27 jours, mâle et femelle.
Emancipation :
Plumage juvénile : mois.
Première nidification : un an.

Migration

Migrateur au nord de l'Europe, sédentaire ailleurs. Les oiseaux de Scandinavie et de Russie migrent en hivers vers le nord de l'Allemagne, les Pays-Bas, la France, la Grande-Bretagne et l'Irlande. Dispersion automnale des jeunes, parfois sur de longues distances.

Voix

Ordinairement silencieux. Quand il est excité, le mâle lance une sorte de jappement, « kvèr-vèk-vèk ». Le mâle chante posé ou en vol et souvent à bonne hauteur, son chant qui comporte de 6 à 20 syllabes à la suite devenant sensiblement plus aiguës : « hou-hou-hou-hou… ». Ce chant est audible à 1 km.

Nourriture naturelle

Chasse en vol lent ou depuis un perchoir principalement les campagnols des champs. Capture aussi des oiseaux et leurs jeunes et de plus petits animaux lorsque les rongeurs manquent.

Etat des populations

Espèce rare qui ne compte pas plus d'une centaine de couples pour toute la France. Ses effectifs et sa répartition sont directement liés aux fluctuations des populations de campagnols. L'abondance des campagnols détermine le nombre de Hiboux des marais.

 
Album de l'oiseau libre
 
Album du paléarctique
Ultérieurement
 

Dernière mise à jour : 22/03/08


Le monde de l'ornithologie
Ornithologie et formation


Cartes et dessins d'oiseaux d'après : Les oiseaux d'Europe - Ed Delachaux et Niestlé

L'oiseau libre | Annuaire | Album | Oiseaux d'Europe | Refuges pour oiseaux | Condition animale | Partenaires | Crédits photographiques | Infos site