Grive musicienne


Nom scientifique : Turdus philomelos
Famille : turdidés
Taille : 23 cm
Poids : 65 à 90 grammes
Age maximum : 14 ans


Aspect

Avec sa poitrine tachetée et son chant répétitif, la grive musicienne est un oiseau très familier, mais sa population connaît un déclin rapide ces dernières années, ce qui fait qu'elle reste parfois absente de son habitat habituel.

La grive musicienne est plus petite que le merle. Elle se distingue de la grive draine par sa taille, son plumage d'un brun marron sur le dessus plus foncé et blanchâtre en dessous et jaunâtre (sur la poitrine), avec de nombreuses petites taches brun-noir sur la gorge et la poitrine. La tête et le dessus sont d'un brun chocolat uniforme; le dessous est blanchâtre (jaunâtre sur la poitrine) et entièrement recouvert de petites taches étroites, bien ordonnées. En vol, on peut la reconnaître à la face intérieure jaunâtre de ses ailes.

Photographie PR Meffre - La faune de mon jardin

Comportement

C'est l'un de nos meilleurs chanteurs ; à la différence de celle du merle, sa voix porte loin. Au début du printemps, elle défend son territoire en chantant. Son chant décidé et répété est l'un des plus populaires qui annonce la fin de l'hiver et l'approche du printemps. Oiseau migrateur partiel, elle réapparaît chez nous au début du printemps. En cas d'offensive hivernale tardive, elle visite alors les aires de nourrissage.

La grive musicienne est connue pour utiliser une technique originale pour se nourrir. En été si le temps est sec ou si la terre est gelée en hiver, la grive musicienne ne peut plus se nourrir de vers de terre. Alors elle brise les coquilles d'escargot en les frappant sur une « enclume » (pierre, racine, terre durcie). Cette technique prend du temps et n'est utilisée que si les autres aliments ne sont pas disponibles. La grive musicienne est le seul passereau qui mange les escargots en brisant ainsi leur coquille ; quelquefois le merle essaie parfois de lui voler le fruit de son « travail ». Si vous trouvez dans votre jardin plusieurs coquilles d'escargots cassées sur une pierre, c'est qu'une grive habite près de chez vous.

Photographie P. Renard

Habitat

La grive musicienne vit dans les forêts claires de feuillus et de conifères, dans les buissons, les parcs et les jardins arborés. Encore récemment, c'était l'un des oiseaux les plus communs des jardins.

Aire de répartition


Légende de la carte

Reproduction

Période de nidification : mars à juillet.
Nombre de couvaisons : 2 à 3 couvées.
Nombre d'œufs : 4 à 5 œufs bleus teintés de vert, mouchetés de noir ou de roux-brun.
Incubation : 13 à 14 jours (femelle).

Nid : Les grives musiciennes nichent bas dans des sites bien ombragés dans les haies, les bosquets, les arbres, dans le lierre, occasionnellement dans les édifices. Le nid robuste en forme de cuvette, est constitué d'herbe et de petites branches, l'intérieur est maçonné de boue et garni d'une couche unique de bois pourri ou de fumier mélangé à de la salive. C'est la femelle qui bâtit le nid. Le même nid peut être utilisé pour les deux ou trois nichées de l'année. Le revêtement de la coupe caractérise le nid de la grive musicienne. Il peut manquer par forte sécheresse.

Type de nichoir : N'utilise pas les nichoirs.
Envol : 12 à 15 jours.
Emancipation : 2 semaines après.
Taux de survie :

Migration

Migratrice partielle (sud de l'Europe).

Voix

On entend son chant musical dès le mois de mars, il s'agit de strophes constituées de courtes phrases flûtées, répétées 2 à 3 trois fois. Elle chante perchée sur la cime des plus hauts arbres. Le chant puissant et clair des grives musiciennes s'entend presque toute l'année dans les jardins.

Nourriture naturelle

La grive musicienne se nourrit fréquemment sur les pelouses, dans les espaces ouverts et dans les sous-bois de vers de terre, de limaces, d'escargots qu'elle écrase sur des pierres. Elle se nourrit également d'insectes, de fruits tombés, de baies et de graines. Mange également des fruits mûrs (pommes tombées, sureau, houx, sorbier). La grive musicienne mange la chair rouge des baies d'if en évitant les graines empoisonnées et les cerises en ne laissant que le noyau au bout de la tige.

Mangeoires

Craintive, la grive musicienne ne vient pas souvent sur les mangeoires, toutefois elle visite discrètement les aires de nourrissage, où elle apprécie les raisins secs, les fruits à pépins, les groseilles, les flocons d'avoine, le fromage, les graisses et les déchets de cuisine. Elle apprécie les pommes abandonnées dans un coin tranquille près d'un abri (haie, buissons).

 
Album de l'oiseau libre
 
Album du paléarctique
 

Dernière mise à jour : 23/06/09


Le monde de l'ornithologie
Ornithologie et formation


Cartes et dessins d'oiseaux d'après : Les oiseaux d'Europe - Ed Delachaux et Niestlé

L'oiseau libre | Annuaire | Album | Oiseaux d'Europe | Refuges pour oiseaux | Condition animale | Partenaires | Crédits photographiques | Infos site