Gobe-mouches gris


Nom scientifique : Muscicapa striata
Famille : muscicapidés
Taille : 14 cm
Envergure : 22 cm
Poids : 13 à 19 grammes
Âge maximum : 9 ans
Survie des adultes : %


Aspect

Le gobe-mouches gris est un oiseau au plumage gris-brun terne dessus et blanchâtre dessous avec quelques stries fines marron clair sur la poitrine. Il est légèrement plus petit et surtout beaucoup plus mince que le moineau. La forme de sa tête est typique, avec une huppe légèrement dressée, un bec fin et allongé et un œil foncé. La couronne est légèrement striée. Ses courtes pattes sont noires et il porte une rayure pâle sur l'aile.

Photographie Emmanuel Fréri - Pixailes

Comportement

Le gobe-mouches tient son corps bien droit sur son perchoir (fil électrique, branche, rebord de toit, etc.). Du haut de ce perchoir, il épie les insectes volants, et s'élance rapidement sur ses proies en effectuant de brèves courbes en l'air pour les capturer en vol en ouvrant son bec largement. Il claque du bec en capturant les insectes ailés. Après une capture, l'oiseau revient en général sur le même perchoir et il secoue parfois rapidement une ou deux fois ses ailes. Il hoche fréquemment la queue. Après avoir exploité la faune d'un espace limité, il va un peu plus loin pour revenir éventuellement un peu plus tard à son premier terrain de chasse. Quand le temps est très froid et pluvieux, les gobe-mouches gris se rabattent sur des insectes capturés sur les feuilles ou au sol. Cet oiseau passe souvent inaperçu.

Ce gobe-mouches niche après les autres oiseaux insectivores (mésanges, fauvettes). Les jeunes sont nourris par les deux parents, même plusieurs jours après avoir quitté le nid et ils s'envolent en été quand la chaleur rend les insectes très actifs.

Habitat

Espèce commune des forêts de feuillus claires, des lisières des bois, des bocages, des parcs et des jardins. On le rencontre dans les allées d'arbres, les cimetières et souvent aussi sur les habitations, jusqu'au centre des grandes villes. Il vit en plaine et jusqu'à 1 800 mètres en montagne.

Aire de répartition

Commun partout en Europe. Son aire de répartition s'étend dans toute la France, sauf sur la côte méditerranéenne et en Haute-Savoie, mais en densité faible.


Légende de la carte

Reproduction

Période de nidification : mai à août.
Nombre de couvaisons : jusqu'à 2 couvées, surtout si l'été est chaud et sec.
Nombre d'œufs : 4 à 5 œufs bleu verdâtre pâle tachetés de roux et de gris.
Incubation : 12 à 14 jours (femelle).

Nid : Le gobe-mouches construit un nid rudimentaire assez volumineux et relativement peu soigné. Son nid est fait de mousse, d'herbes sèches, de laine, de poils d'animaux et de plumes reliés par de la toile d'araignées. Il le bâtit dans des cavités dans des arbres ou des murs, sur une tige de plante en espalier, sur une corniche protégée et parfois dans un ancien nid d'une autre espèce. Il est construit par la femelle.

Type de nichoir : Utilise parfois des nichoirs ouverts ou semi-ouvert. Plancher : min. 75 x 75 mm. Aime une vue dégagée. Face avant d'une hauteur maximale de 25 mm, simplement pour retenir le nid. Réalisez une coupelle en treillis, dissimulez-la dans le feuillage dense d'un chèvrefeuille et tapissez-le d'un peu de mousse. Prévoyez des perchoirs à proximité.

Jeunes : nidicoles.
Envol : 12 à 13 jours (mâle et femelle).
Emancipation : 2 à 3 semaines après.
Plumage juvénile : 2 mois.
Première nidification : un an.

Migration

Le gobe-mouches est l'un des derniers visiteurs de l'été à revenir pour la reproduction. Il revient à la fin du mois d'avril, mais ne fait parfois son apparition que fin mai. Grand migrateur, il passe l'hiver en Afrique tropicale au sud du Sahara. Il repart en août ou septembre.

Voix

Son chant discret est assez simple, composé de séquences neutres et brèves. Cris monotones « tsi tsi » longuement répétés et parfois suivis de « tchek » ; chant : phrase de 6 ou 7 notes aiguës, peu sonore. On entend son chant surtout lors de l'arrivée de l'oiseau, au printemps. Cris des jeunes sortis du nid incessants pendant des heures, aigus « tsi tsi tsi ».

Nourriture naturelle

Le gobe-mouches gris se nourrit principalement de petits insectes ailés (abeilles, mouches, pucerons, coléoptères, papillons et autres insectes volants).

Mangeoires

Ils ne les visitent jamais.

État des populations

Importantes fluctuations des populations liées aux conditions climatiques sur les lieux d'hivernage (Sud du Sahara jusqu'en Afrique du Sud), mais sa population a fortement décliné ces dernières années, conséquence de la sécheresse sévissant dans le Sahara africain.

 
Album de l'oiseau libre
 
Album du paléarctique
Ultérieurement
 

Dernière mise à jour : 28/01/09


Le monde de l'ornithologie
Ornithologie et formation


Cartes et dessins d'oiseaux d'après : Les oiseaux d'Europe - Ed Delachaux et Niestlé

L'oiseau libre | Annuaire | Album | Oiseaux d'Europe | Refuges pour oiseaux | Condition animale | Partenaires | Crédits photographiques | Infos site