Crave à bec rouge


Nom scientifique : Pyrrhocorax pyrrhocorax
Famille : corvidés
Taille : 37 à 41 cm
Envergure : 68 à 80 cm
Poids : 280 à 360 grammes
Âge maximum : 17 ans
Taux de survie : %


Aspect

Le Crave à bec rouge est le seul corvidé européen qui ait un long bec rouge. Son long bec incurvé le distingue du chocard à bec jaune. Ses pattes, également rouges sont assez longues. Son plumage est noir à reflets métalliques, surtout sur la poitrine. Ses ailes, assez longues, sont de largeur uniforme jusqu'au corps. Elles sont profondément « digitées ». Sa queue, large et carrée, est plus courte que celle du Chocard. Chez l'oiseau posé, le bout des ailes atteint celui de la queue ; chez le Chocard à bec jaune, elle dépasse nettement le bout des ailes. Les deux sexes sont semblables et les jeunes ont le bec rouge-orangé, un peu plus court que chez l'adulte, mais pour le reste, sont assez semblables à leurs parents.

Photographie Guy Bourderionnet - album.oiseau-libre.net

Comportement

Souvent confiant, le Crave à bec rouge peut être approché. Grégaire en dehors de la période de nidification, il peut néanmoins former des petites colonies quand les sites de nidification sont appropriés. On peut le rencontrer parfois aussi en compagnie du Chocard à bec jaune. Après avoir niché, ils forment des petites troupes. Le vol du Crave à bec rouge est puissant et élégant. Il plane fréquemment en utilisant les ascendances, mais peut aussi exécuter un vol acrobatique. Avec facilité, il effectue alors toutes sortes de figures aériennes, avec des glissades, des vrilles, des balancements et des piqués avec les ailes repliées.

Habitat

Parois abruptes et ravins, falaises des montagnes et de certaines côtes, carrières, alpages et prairies avoisinantes. En montagne, il partage parfois des milieux identiques avec le Chocard à bec jaune, mais on le rencontre à des altitudes inférieures (1000-3000 mètres), mais parfois localement plus haut (jusque vers 3 600 mètres). Il niche dans des crevasses de rochers, à l'entrée de petites grottes sur une corniche, sous un surplomb, parfois dans un bâtiment ou une ruine.

Aire de répartition

Cette espèce a une très vaste aire de répartition mais est très dispersée dans ses limites. Elle est présente depuis l'ouest et le sud de l'Europe jusqu'en Asie centrale et en Afrique (Maghreb, Éthiopie). En Europe, distribution surtout occidentale et méridionale.


Légende de la carte

Reproduction

Période de nidification :
Nombre de couvaisons : une ponte.
Nombre d'œufs : 3-5 œufs brun maculé de vert très pâle.
Incubation : couvés par la femelle pendant 17-18 jours.

Nid : situé sur une corniche, dans une anfractuosité, une grotte, parfois même sur une cavité de bâtiment. Constitué de brindilles, d'herbes, de laine, il est bâti par le mâle et la femelle.

Jeunes : nidicoles.
Envol : à 38 jours, mâle et femelle.
Emancipation : 31-41 jours.
Plumage juvénile : sans.
Première nidification : une année.

Photographie extraite des vidéos de Philippe Facquet

Migration

Sédentaire, mais en hiver, déplacements locaux des populations montagnardes liés aux mauvaises conditions météorologiques.

Voix

Cri de contact caractéristique, souvent émis en vol, « tchiak » un peu sifflant et légèrement descendant, accompagné de détails variables, donnant toute une gamme de cris : « tchiaa », « tchrèa », « tchraah », « tchi-ah ».

Nourriture naturelle

Le Crave à bec rouge cherche sa nourriture à terre : invertébrés, baies, insectes, vers, araignées, mollusques, graines.

 
Album de l'oiseau libre
 
Album du paléarctique
 

Dernière mise à jour : 6/07/09


Le monde de l'ornithologie
Ornithologie et formation


Cartes et dessins d'oiseaux d'après : Les oiseaux d'Europe - Ed Delachaux et Niestlé

L'oiseau libre | Annuaire | Album | Oiseaux d'Europe | Refuges pour oiseaux | Condition animale | Partenaires | Crédits photographiques | Infos site