Bouvreuil pivoine



Nom scientifique : Pyrrhula pyrrhula
Famille : fringillidés
Taille : 15 cm
Poids : 21 à 27 grammes
Âge maximum : 17 ans
Survie des adultes : %


Aspect

Oiseau massif et charpenté, le bouvreuil pivoine est un peu plus grand qu'un moineau, mais il paraît plus grand en raison de sa silhouette arrondie. Aisément reconnaissable, il se caractérise par la teinte noire de sa queue, de sa face, de sa tête et de ses ailes avec un miroir alaire blanc. Il a un dos gris-bleu, un court bec conique et puissant, ainsi qu'un croupion blanc. Le mâle présente une gorge rouge orangé vif. La femelle ne possède pas la gorge rouge du mâle mais présente toutes les autres caractéristiques de son plumage, sa gorge est plutôt de couleur chamois. Les jeunes ressemblent à la femelle, mais sans calotte noire sur la tête. Au cours de son vol lent et ondulé, le croupion blanc brillant du bouvreuil est nettement visible.

Photographie René Hoff - Nature libre et sauvage



Comportement

Le bouvreuil est un visiteur régulier de nombreux petits jardins, surtout dans les zones rurales, proches de vergers, mais il peut passer inaperçu car il ne s'écarte pas des abris boisés en restant cacher dans les feuillages épais. Oiseau discret, c'est surtout en hiver qu'on le remarque lorsqu'il fréquente les mangeoires. Durant cette saison, ils se rassemblent souvent en petites troupes de 3 à 7-8 oiseaux en général, pour vagabonder ensemble dans les parcs. Contrairement à beaucoup d'espèces, les bouvreuils sont vraiment pacifiques ; ils ne défendent pas continuellement leur territoire et, autour de la mangeoire, ils se nourrissent côte à côte sans jamais se menacer mutuellement. Le bouvreuil cherche sa nourriture à terre, et jusqu'à 10-15 m de haut dans les arbres.

Les arboriculteurs craignent la présence des bouvreuils dans leurs vergers car ils peuvent provoquer des pertes sur les bourgeons et les fleurs des arbres fruitiers dans les vergers, car lorsque l'hiver est rude et que la nourriture naturelle fait défaut, ils pilleront les bourgeons des arbres fruitiers. Les dommages sur les fruits eux-mêmes sont faibles. D'autant plus que, comme la plupart des espèces vivant dans des espaces ruraux, le bouvreuil pivoine connaît depuis peu une forte diminution de sa population.

À la différence de la plupart des oiseaux des jardins, les bouvreuils restent en couple toute l'année. Au printemps, c'est le mâle qui choisit le site du nid. Il conduit la femelle jusqu'à une haie dense ou un conifère, mais c'est elle qui construit le nid.

Habitat

Le bouvreuil fréquente les lieux boisés riches en buissons : forêts de conifères et mixtes, parcs, jardins, bosquets et taillis, grosses haies. On le rencontre dans les vergers et les haies fruitières en hiver et au début du printemps. En montagne, il est présent dans les hêtraies, les sapinières, les, pinèdes et les aulnaies.

Aire de répartition

Il vit partout en France sauf dans les vallées de la Garonne et du Rhône, sur le pourtour méditerranéen et en Corse. En Belgique, présent presque partout mais en très grande majorité au sud du sillon Sambre-et-Meuse.


Légende de la carte

Reproduction

Période de nidification : avril à août.
Nombre de couvaisons : deux, parfois trois couvées par saison.
Nombre d'œufs : 4 à 6 œufs bleu-vert, avec quelques taches mauve-brun.
Incubation : 14 jours (femelle).

Nid : nid rudimentaire, dissimulé dans des haies, des buissons des épais et dans des conifères, situé entre un et trois mètres de haut. Ce nid est construit à l'aide d'un soubassement de brindilles sèches et de mousse, garnies de radicelles et de crins entrelacés.

Type de nichoir : n'utilise pas les nichoirs.

Jeunes : les deux adultes nourrissent les jeunes à de très longs intervalles (une fois toutes les demi-heures).

Envol : 14 à 16 jours.
Emancipation : 2 à 3 semaines après jours.
Plumage juvénile : 2 à 4 mois.
Première nidification : un an.

Photographie Nathalie Annoye - www.lueurs-sauvages.com

Migration

Migrateur partiel : des oiseaux d'Europe centrale et du Nord migrent chaque année vers l'ouest et le sud du continent. En France, les bouvreuils sont généralement sédentaires, mais les oiseaux des montagnes peuvent redescendre dans les vallées.

Voix

Le chant est un gazouillis très doux. Les cris mélancoliques, assez fréquents, s'entendent même quand les oiseaux sont cachés.

Nourriture naturelle

Le bouvreuil apprécie les graines de frêne, bouleau, rumex, ortie et ronce, bien qu'au printemps il prendra aussi des bourgeons de fruit (cultivés ou sauvages). Les jeunes sont nourris d'insectes.


Mangeoires

Le bouvreuil visite rarement les mangeoires. En raison de la quantité toujours disponible de bourgeons dont ces oiseaux se nourrissent, ces oiseaux ne sont pas dépendants des mangeoires pour leur subsistance. Pourtant sur certains lieux de nourrissage, ils apparaissent régulièrement ; sur d'autres en revanche, ils sont totalement invisibles en ne se laissant pas attirer aussi facilement que les autres oiseaux à la mangeoire. Ils ne réagissent que lorsqu'un de leurs congénères a découvert une source de nourriture abondante.

Il convient de leur proposer des graines de tournesol, des cacahuètes décortiquées, des baies séchées, des noix hachées, des céréales concassées et des mélanges spéciaux pour oiseaux forestiers.

Etat des populations

Très sensible aux traitements phytosanitaires, le bouvreuil pivoine connaît actuellement une forte diminution de sa population.

 
Album de l'oiseau libre
 
Album du paléarctique
Ultérieurement
 

Dernière mise à jour : 7/03/08


Le monde de l'ornithologie
Ornithologie et formation


Cartes et dessins d'oiseaux d'après : Les oiseaux d'Europe - Ed Delachaux et Niestlé

L'oiseau libre | Annuaire | Album | Oiseaux d'Europe | Refuges pour oiseaux | Condition animale | Partenaires | Crédits photographiques | Infos site