Bergeronnette printanière



Nom scientifique : Motacilla flava
Famille : motacillidés
Taille : 17 cm
Poids : 15 à 23 grammes
Âge maximum : 8 ans


Aspect

La bergeronnette printanière est un des petits oiseaux les plus colorés et des plus gracieux, avec sa longue queue typique de l'espèce et ses hautes pattes. La gorge et le dessous sont d'un jaune prononcé, la tête et le dessus vert olive, plus foncé vers les ailes. La queue est vert olive foncé avec l'extrémité des plumes blanche. Ses couleurs moins vives et moins contrastées chez le mâle en plumage d'hiver et chez la femelle. Les jeunes d'un brun plus terne ne possèdent pas encore de tons jaunes ; c'est pourquoi ils sont parfois confondus avec de jeunes bergeronnettes grises. Elle se différencie de la bergeronnette des ruisseaux par la coloration olive et l'absence de gris et de noir dans le plumage.

Photographie Jean-Philippe Paris - baladeornithologique.com
Photographie : sous-espèce des balkans "mélanocéphale" (Motacilla flava feldegg)

En fait, il existe en Europe de nombreuses sous-espèces. La sous-espèce type, étant Motacilla flava flava. La couleur de la tête et du cou varie d'une sous-espèce à l'autre. Les descriptions suivantes correspondent au plumage d'été chez le mâle.

– M.f. flava (sous-espèce type) : Tête gris-bleu, gorge jaune, sourcils du bec au cou.
– M.f. flavissima (Bergeronnette flavéole) : Tête jaune olive, gorge jaune, sourcils jaunes.
– M. f. ibariæ : Tête grise, gorge blanche, sourcils blancs jusqu'au cou.
– M. f. cinereocapilla : Tête grise, gorge blanche, pas de sourcils.
– M. f. beema : Tête gris pâle, gorge blanche, sourcils blanc du bec au cou.
– M.f. lutea : Tête, gorge et sourcils jaunes.
– M.f. thunbergi : Tête grise, gorge jaune, pas de sourcils.
– M. f. feldegg (Bergeronnette mélanocéphale): Tête noire, gorge jaune, pas de sourcils.

Chaque sous-espèce présente aussi des variations qui la rapprochent d'autres sous-espèces. Au contact de deux aires de répartition, les sous-espèces sont moins clairement définies et l'on trouve des formes intermédiaires.

Comportement

La bergeronnette printanière aime se percher sur les piquets des clôtures et dans des buissons bas. Elle se signale par ses balancements de queue permanents. Se tient souvent à proximité du bétail, dans les prairies. Grégaires en période migratoire, les bandes se dispersent au moment de la reproduction. Visite rarement les jardins, parfois en automne ou au printemps. Vol ondulé.

Habitat

Elle se reproduit dans les zones marécageuses, les prairies humides, les marais, les terres agricoles éloignées des jardins. On a plus de chance de la voir près d'un point d'eau.

Aire de répartition

Répartition en été des sous-espèces

– M.f. flava : Sud de la Scandinavie, Europe occidentale (sauf Grande-Bretagne et péninsule Ibérique), Europe centrale.

Sa préférence pour les plaines basses et humides explique sa répartition fragmentée en France le long de la façade atlantique et du littoral méditerranéen ; on l'observe aussi dans le couloir des grands fleuves et de leurs affluents (Loire, Dordogne). Répartition plus uniforme dans le Nord du pays.


– M.f. flavissima : Grande-Bretagne et côtes du continent qui lui font face.
– M. f. ibariæ : Péninsule Ibérique, sud et sud-ouest de la France, îles Baléares.
– M. f. cinereocapilla : Italie, Albanie, îles de la Méditerranée centrale.
– M. f. beema : Russie du Sud-Est.
– M.f. lutea : Extrême sud-est de la Russie
– M.f. thunbergi : Nord de la Scandinavie et Russie.
– M. f. feldegg : Balkans et littoral de la mer Noire.


Légende de la carte

Reproduction

Période de nidification : mai à juillet.
Nombre de couvaisons : une à deux couvées.
Nombre d'œufs : 4 à 6 œufs fortement tachetés de brun roux.
Incubation : 13 jours.

Nid : la femelle construit un nid rudimentaire caché dans la végétation du sol. Il est garni de tiges fines et de crins. Elle couve pratiquement seule.

Type de nichoir : n'utilise pas les nichoirs
Jeunes : le mâle aide à nourrir les jeunes.
Envol : 17 jours.

Migration

Migratrice, qui revient en avril ou mai pour repartir dès août ou septembre. Elle hiverne au sud du Sahara.

Voix

Voix : cri : « psi » ou « psuip ». Chant rare composé d'une suite de syllabes semblable à un cri.

Nourriture naturelle

Principalement de petits invertébrés (insectes et araignées) qu'elle attrape rapidement en vol ou au sol.

Mangeoires

N'utilise pas les mangeoires.

 
Album de l'oiseau libre
 
Album du paléarctique
 

Dernière mise à jour : 7/06/09


Le monde de l'ornithologie
Ornithologie et formation


Cartes et dessins d'oiseaux d'après : Les oiseaux d'Europe - Ed Delachaux et Niestlé

L'oiseau libre | Annuaire | Album | Oiseaux d'Europe | Refuges pour oiseaux | Condition animale | Partenaires | Crédits photographiques | Infos site