Bergeronnette grise



Nom scientifique : Motacilla alba ssp. alba
Famille : motacillidés
Taille : 18 cm
Poids : 19 à 27 grammes
Âge maximum : 10 ans


Aspect

C'est la bergeronnette la plus commune et la plus familière. Elle se rencontre dans un environnement urbain et suburbain et partout à la campagne. Aucun autre oiseau des jardins ne combine aussi bien la livrée blanche et noire et la longue queue qu'elle hoche perpétuellement, ce qui lui vaut d'ailleurs son nom populaire de hochequeue. Le mâle est plus foncé que la femelle, avec la calotte, la gorge, la bavette et le dos noir ; le dessous est blanc avec des rayures blanches sur les ailes. Les femelles ont un dos gris foncé et moins de noir sur la gorge. La queue est noire avec des plumes extérieures blanches. Les couleurs sont moins vives chez le mâle durant l'hiver et chez la femelle toute l'année. En hiver, le mâle et la femelle ont la gorge blanche, mais se reconnaissent à une zone noire en forme de croissant dans le haut de la poitrine. Les jeunes ressemblent aux jeunes bergeronnettes des ruisseaux, mais avec des sous-caudales blanches (et non jaunes) et une zone sombre sur la poitrine.

Photographie Guy Bourderionnet - album.oiseau-libre.net

La bergeronnette grise appartient à la même espèce que la bergeronnette de Yarrell (Grande-Bretagne) qui a un dos plus sombre. Les deux races se sont habituées à vivre près des établissements humains et peuvent être observées en milieu ouvert près de l'eau.

Comportement

La bergeronnette grise ne vit pas uniquement au bord de l'eau et elle s'est habituée à la présence de l'homme. Quelquefois les bergeronnettes grises s'attaquent à leur reflet sur les vitres des maisons. Elle vient manger dans les jardins, se perche sur les toits et picore sur les tas de fumier. La meilleure période pour l'observer correspond à celle de l'élevage des jeunes, car elle vient alors sur les pelouses pour capturer des insectes. Les petits pas pressés, le hochement de tête et le balancement de la queue permanents sont caractéristiques de la bergeronnette grise. Oiseau très alerte, elle trottine dans l'herbe ou bondit pour saisir une proie. En dehors de la saison des nids, elle s'observe en petites troupes, qui se réunissent parfois en grands dortoirs pour se réchauffer quand le temps est froid. Elle a un vol très ondulé.

Habitat

Espèce très commune des milieux ouverts avec végétation rase ou absente et dans les terrains rocailleux avec des cavités pour nicher. Vit ordinairement près de l'eau, mais pas impérativement. Elle a su s'adapter à des sites artificiels près des fermes et des habitations, et même aussi dans les parcs et jardins des villes.

Juvénile                                                      Photographie Guy Bourderionnet - album.oiseau-libre.net

Aire de répartition

Absente en Corse.


Légende de la carte

Reproduction

Période de nidification : avril à août
Nombre de couvaisons : 2 à 3 couvées
Nombre d'œufs : 3 à 5 œufs gris-blanc ou bleu-blanc, tachetés de gris-brun.
Incubation : 13 à 14 jours (surtout femelle)

Nid : La bergeronnette grise niche dans les cavités de murs, de bâtiments ou de rochers, dans une pile de bois, dans les plantes grimpantes ou dans l'ancien nid d'un oiseau plus grand. Le nid est construit par la femelle, il est fait de feuilles, radicelles, mousse, herbes et tapissé de plumes, poils et laine. Son nid est souvent l'hôte des Coucous.

Type de nichoir : nichoirs ouverts ou nichoir semi-ouvert. Plancher: min. 100 mm x 100 mm. Placez le nichoir dans un mur.
Jeunes : Le mâle participe au nourrissage des jeunes.
Envol : 14 à 15 jours
Emancipation : 3 semaines

Migration

Migratrice. Part de la fin août à la fin octobre. Hiverne dans les régions méditerranéennes ou plus au sud jusqu'en Afrique centrale. Elle revient en mars.

Photographie Guy Bourderionnet - album.oiseau-libre.net

Voix

En vol ou non, elle lance des cris aigus : tsi-sip. Le chant est un gazouillis peu sonore et rare.

Nourriture naturelle

Elle mange des araignées, des mouches capturées au sol, occasionnellement en vol, des vers de terre, des escargots, parfois aussi des graines.

Mangeoires

Visite régulièrement les pelouses où elle accepte volontiers les miettes ramassées au sol et les déchets dont les autres oiseaux n'ont pas voulu.

Etat des populations

Effectifs stables en France, légère expansion dans les régions méditerranéennes.

 
Album de l'oiseau libre
 
Album du paléarctique
 
Ultérieurement

Dernière mise à jour : 16/06/09


Le monde de l'ornithologie
Ornithologie et formation


Cartes et dessins d'oiseaux d'après : Les oiseaux d'Europe - Ed Delachaux et Niestlé

L'oiseau libre | Annuaire | Album | Oiseaux d'Europe | Refuges pour oiseaux | Condition animale | Partenaires | Crédits photographiques | Infos site