Bec-croisé des sapins



Nom scientifique : Loxia curvirostra
Famille : fringillidés
Taille : 16,5 cm
Envergure : 28 cm
Poids : 28 à 40 grammes
Âge maximum : 7 ans


Aspect

Espèce typique des forêts de conifères, le bec-croisé des sapins à une taille légèrement supérieure à celle du Moineau domestique. La poitrine du mâle est rouge brique, celle de la femelle vert olive sauf le croupion et le dessous qui est jaunâtre ; les jeunes sont vert-gris très rayés. Le bec-croisé des sapins n'a pas de barre alaire et a une queue courte et fourchue. Mais c'est un oiseau qui est surtout remarquable par son bec unique aux deux mandibules croisées, visibles à petite distance, qui lui permettent d'extraire les graines des cônes de pin.

Femelle                                        Photographie Guy Bourderionnet - album.oiseau-libre.net

Comportement

Le bec-croisé des sapins escalade les branches à la manière des perroquets, arrachant les cônes des pins et des mélèzes. Le pin protège ses graines en les insérant entre les écailles d'un cône. En vieillissant, le cône devient dur et ligneux et les graines tombent au sol où elles servent de pâture aux souris, aux écureuils et à de nombreuses espèces d'oiseaux. Si toutefois un bec-croisé ne les a pas récoltés avant ! Les mandibules de cet oiseau sont croisées à la pointe. Il tient le cône dans une patte, arrache les écailles et extrait les graines. La pointe de la mandibule inférieure qui se trouve incurvée vers le haut écarte les écailles et l'oiseau peut soit accrocher les graines avec sa mandibule supérieure et les tirer à lui soit les ramasser avec sa langue. Il travaille avec une telle vitesse et une telle dextérité qu'il est difficile d'analyser exactement comment il s'y prend. Il est toutefois certain que sans ses mandibules croisées, cet oiseau ne réussirait jamais à extraire les graines d'un cône fermé. Il peut transporter des cônes pesant 30 grammes. Silencieux quand il décortique les cônes d'épicéas : on entend seulement le bruit des cônes tombant au sol après le décorticage de l'oiseau. Comme bien des outils spécialisés, ce bec a toutefois des limites : un bec-croisé ne peut plus récolter des graines au sol comme le font les autres oiseaux.

La fructification des épicéas ne se produisant pas toujours simultanément partout, le bec-croisé peut nicher en toutes saisons (mais surtout au printemps). Ils s'adaptent aux saisons de mûrissement des graines. Le nombre de jeunes élevés dépend de la productivité des pins. Il apprécie l'eau et les baignades. Oiseau pas très craintif, le bec-croisé s'observe ordinairement en petits groupes, mais aussi en troupes de plusieurs dizaines d'oiseaux. Certaines années, quand les effectifs des populations scandinaves et russes sont très importants mais que les cônes sont peu nombreux, on observe un exode migratoire vers l'Europe de l'ouest. Lors de ces invasions, les oiseaux arrivent à partir de l'été en général et peuvent rester plusieurs mois, jusqu'à leur départ très discret. Les becs-croisés peuvent même s'établir pour nicher durant quelques saisons si les conditions sont favorables. En France, lors des grandes invasions, les becs-croisés atteignent la Bretagne.

Habitat

Principalement dans les régions montagneuses pourvues d'épicéas ou de sapins et dans certaines régions de plaine où il niche. Ailleurs, on peut le rencontrer seulement pendant les « invasions » qui se produisent irrégulièrement (par exemple en 1953, 1963-1964, 1974-1975). Au cours des invasions peut être rencontré partout où il y a des arbres, jardins, parcs, bois, allées, vergers.

Aire de répartition

En Belgique (Ardennes), en Suisse (Jura, les Alpes), en France (montagnes et Corse).


Légende de la carte

Reproduction

Période de nidification : janvier à mai
Nombre de couvaisons : deux nichées par an si la nourriture est abondante.
Nombre d'œufs : 3 à 4 œufs bleu pâle tachés de mauve, de brun roux et de brun foncé
Incubation : 13 à 16 jours (femelle)

Nid : le bec-croisé niche très haut sur les branches de sapin à environ 20 mètres de haut. Son nid, bien caché, est composé de brindilles, de mousse, de brins d'herbe et de laine, tapissée de brins d'herbe, de crins et de plumes.

Type de nichoir : N'utilise pas les nichoirs.
Envol : 14 à 16 jours (ils ont encore les mandibules droites).
Emancipation :
Plumage juvénile : 12 mois.
Première nidification : un an.

Mâle                                      Photographie Guy Bourderionnet - album.oiseau-libre.net


Migration

Sédentaire ; parfois invasions dans les régions où il ne niche pas.

Voix

Cris typiques en vol, forts, répétés à intervalles plus ou moins réguliers : « kip kip kip ». Chant varié comprenant des gazouillis fort ou faible entrecoupés de cris.

Nourriture naturelle

Outre les graines de conifères, il consomme également des graines de chardons, des baies et des insectes.

Mangeoires

Peu farouche, il visite quelquefois les mangeoires, où il apprécie les graines, particulièrement les graines de tournesol.

Etat des populations

Populations de densité variable, selon l'abondance de la nourriture.

 
Album de l'oiseau libre
 
Album du paléarctique
Ultérieurement
 

Dernière mise à jour :


Le monde de l'ornithologie
Ornithologie et formation


Cartes et dessins d'oiseaux d'après : Les oiseaux d'Europe - Ed Delachaux et Niestlé

L'oiseau libre | Annuaire | Album | Oiseaux d'Europe | Refuges pour oiseaux | Condition animale | Partenaires | Crédits photographiques | Infos site